Gardez vos distances

Nouvelle campagne d'interpellation pour la sécurité des femmes et des hommes en jaune

En première page une jeune femme, le regard  déterminé, interpelle le lecteur : « N’approchez pas de mon homme ». On découvre sur la page suivante un agent routier en action et le mot d’ordre de la campagne : « Gardez vos distances ».

Cosignée par la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable, les sociétés d’autoroutes, le ministère en charge des transports et les Directions interdépartementales des routes (DIR), cette campagne met en avant les agents dont la vie est mise en péril par les comportements inacceptables de certains conducteurs, somnolents  ou inattentifs, notamment à cause de la multiplication des distracteurs au volant (smartphones, etc.).

Voir l'affiche de la campagne

Objectif ? Alerter sur le bilan des accidents touchant les équipes d’intervention depuis le début de l’année 2017 : plus de 200, soit près d’1 accident par jour en moyenne.

Cette nouvelle campagne d'interpellation est révélée dans toute la presse quotidienne régionale jeudi 19 octobre à l'occasion des Journées nationales pour la sécurité du personnel du réseau routier national et des autoroutes concédées qui ont lieu les 20 et 21 octobre. 

Entre 2014 et 2016, le nombre d’accidents des équipes d’agents des routes et des autoroutes en intervention a augmenté de 40%.

En 2017, un agent autoroutier a été tué en intervention sur le réseau Sanef, en mars 2017, et 12 blessés sont également à déplorer depuis le début de l’année. Par ailleurs, si ces accidents touchent principalement le personnel sur autoroutes, le nombre d’usagers blessés dans un accident sur zone d’intervention est également en très forte hausse,  de 57 %, passant de 61 usagers blessés en 2014 à 96 en 2016.

Les agents sont particulièrement vulnérables lors de la pose de signalisation et lors des interventions d’urgence. Alors que les phases de pose et de dépose de la signalisation ne représentent que 1 à 3% du temps de présence de la signalisation, 63% des accidents corporels touchant les agents ont lieu au cours de ces phases.

Somnolence, inattention, non-respect des distances de sécurité et des limitations de vitesse dans les zones de chantier : les comportements doivent évoluer

Ces accidents se produisent dans la majorité des cas en pleine journée, sur des sections offrant une bonne visibilité, alors que les dispositifs de signalisation des véhicules d’intervention sont activés, et donc bien visibles (gyrophares, flèches lumineuses sur le toit des fourgons...). Ils sont dans la majorité des cas la conséquence d’épisodes de somnolence ou d’inattention de la part des conducteurs : les études menées par la Fondation VINCI Autoroutes mettent en évidence des comportements inquiétants : plus d’1 conducteur sur 2 (55%) oublie de ralentir dans les zones de travaux, 76% des conducteurs ne respectent pas les distances de sécurité, plus d’1/4 des conducteurs (29%) lisent ou écrivent des sms en conduisant, et la même proportion (25%) reconnaît avoir déjà empiété sur la bande d’arrêt d’urgence, pourtant réservée aux services d’intervention ou aux véhicules en panne, en raison d’un moment d’inattention ou d’assoupissement.

Un large dispositif déployé les 20 et 21 octobre sur l'ensemble du réseau VINCI Autoroutes ainsi que dans plusieurs villes pour sensibiliser les conducteurs.

Des hommes et femmes en jaune et en orange, des gendarmes et des dépanneurs, témoins ou victimes des conséquences de comportements irresponsables, viendront ensemble à la rencontre des conducteurs pour les alerter et les sensibiliser aux moyens de prévenir ce risque : expositions de fourgons heurtés, démonstrations de balisage, rencontres avec des gendarmes et des dépanneurs, sensibilisation au risque de somnolence,  projections de films, témoignages, etc.

18 Octobre 2017