INTERVENTIONS DANS LE DÉBAT PUBLIC

Les efforts de VINCI Autoroutes et de la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable ont fait de la sensibilisation aux risques de l'hypovigilance un sujet d'actualité en différentes occasions au cours de la semaine du 20 juin 2011.

29 Juin 2011

Une semaine riche en interventions dans la lutte contre l’hypovigilance.

A l'approche des départs en vacances, ces interventions ont permis de délivrer des messages concrets de lutte contre l'hypovigilance au volant.

Mardi 21 juin, un article du Figaro reprenait les conclusions de l'Institut d'étude des accidents de la route, après cinq mois d'observations. Elle a notamment relevé que « la somnolence est totalement sous-estimée, voire absente des analyses officielles. Les responsables des sociétés d'autoroutes s'en font pourtant l'écho depuis plusieurs années, mais ces professionnels de la route n'ont pas été entendus. Elle apparaît comme la véritable priorité. »

> Consultez l'article « Le printemps de la sécurité routière » sur lefigaro.fr

Mercredi 22 juin, un nouvel article du Figaro mettait en lumière les risques de la somnolence avec un témoignage d'Arnaud Grison, directeur général de Cofiroute et vice-président de la Fondation VINCI Autoroutes, en préambule d'un colloque de l'ASFA (Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes) qui avait pour thème « Somnolence au volant : ouvrons les yeux ! ». Michèle Merli, déléguée interministérielle à la sécurité et à la circulation routières, et Arnaud Grison sont intervenus au cours de la journée pour marquer la volonté des pouvoirs publics et des sociétés d'autoroutes de faire de la lutte contre l'hypovigilance une priorité.

> Consultez l'article « Sept conducteurs sur dix victimes de la somnolence » sur lefigaro.fr

Jeudi 23 juin se sont tenues les 18èmes rencontres parlementaires sur la Route et la Sécurité routière. Les débats se sont articulés autour de la question : « La sécurité routière est-elle encore une priorité ? » Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable, est intervenue au cours de la matinée pour présenter les objectifs et les actions de la Fondation afin de faire évoluer les comportements sur la route. Enfin, lundi 28 juin, l’émission quotidienne de France Inter « Le téléphone sonne » avait pour thème : « Sécurité routière et fatigue au volant : connaît-on bien les risques ? ». Pierre Coppey, président de la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable, répondait aux questions des auditeurs sur l’hypovigilance, avec notamment à ses côtés, le professeur Damien Léger, responsable du Centre de sommeil à l’Hôtel Dieu à Paris et membre du comité scientifique de la Fondation VINCI Autoroutes.

> Ré-écoutez l'émission sur le site de France Inter