Prudence et pause sur la route du Grand Prix de France Moto

18 Mai 2017

A l’occasion de la 31e édition du Grand Prix de France Moto, qui se déroulera au Mans du 19 au 21 mai 2017, la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable reconduit son dispositif dédié à la sécurité des motards. Cette initiative constitue une réponse concrète aux premiers résultats de l’étude scientifique récemment publiée par la Fondation VINCI Autoroutes démontrant notamment que le risque de somnolence concerne également les motards

Les Relais Moto, un dispositif d’accueil pédagogique et convivial pour prévenir la somnolence des motards

Le manque de sommeil multiplie par 14 le risque de chute des motards et la fatigue liée à la conduite prolongée entraîne une augmentation des erreurs de conduite dès 50 minutes. C’est dans ce contexte que la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable, en liaison avec ses partenaires, mettra à la disposition des motards qui se rendent au Grand Prix de France Moto, des relais installés en 5 points du réseau VINCI Autoroutes. Ils permettront aux motards de faire des pauses sur leur trajet.

Autour d’un café et de viennoiseries offerts, les ambassadeurs de la Fondation sensibiliseront les conducteurs de 2 roues aux risques de somnolence. Des espaces sieste seront également mis à leur disposition pour leur permettre de retrouver un bon niveau d’éveil avant de reprendre la route.

En complément, les usagers des autoroutes menant vers le Mans seront sensibilisés au nécessaire partage de la route entre motards et automobilistes avec le message de prévention « 2 ou 4 roues, on n’a qu’une vie » qui sera affiché sur l’ensemble des panneaux lumineux du parcours.

Favoriser des déplacements plus sûrs

La Fondation VINCI Autoroutes permet à nouveau cette année d’emprunter gratuitement les sections du réseau VINCI Autoroutes (Cofiroute et ASF) desservant Le Mans. L’objectif est d’inciter les conducteurs de 2 roues motorisés, circulant en nombre pour l’occasion, à emprunter l’autoroute, 5 fois plus sûre en moyenne que les autres infrastructures routières.

Cette gratuité du péage, accordée aux véhicules de classe 5 (moto, side-car, trike, quad), est valable du vendredi 19 mai à 10 heures au lundi 22 mai à 10h sur les autoroutes suivantes :

- A11 : entre le péage de Saint-Arnoult et Le Mans, entre Angers et Le Mans, et entre Angers et Nantes ;

- A28 : entre Saint-Christophe-sur-le-Nais et Le Mans, et entre Alençon et Le Mans ;

- A81 : entre Le Mans et La Gravelle (Vitré) ;

- A85 : entre Angers et Restigné.

Par ailleurs, pour garantir toujours plus de sécurité aux motards, une voie sera réservée sur les principales barrières et gares de péage permettant de rejoindre et de quitter Le Mans. Il s’agit de la voie la plus à droite. Un balisage spécifique sera mis en place en amont. Des panneaux d’information seront disposés sur l’autoroute pour indiquer l’emplacement des Relais Moto.

Carte des sections gratuites et des relais motos.

FOCUS:

Etude « Performance de conduite prolongée de deux-roues sur simulateur :

effets de l’hypovigilance et de la durée de conduite »

Le 13 avril 2017, la Fondation VINCI Autoroutes publiait les résultats de la 1ère étude mesurant l’impact du manque de sommeil et de la fatigue sur la conduite des motards. Selon cette étude, menée en laboratoire sur simulateur de conduite motocycliste par l’Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) et le Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu, Université Paris Descartes, les modifications de la conduite observées sur autoroute chez les motards ayant subi une privation de sommeil sont très significatives par rapport aux motards sans dette de sommeil :

 14 fois plus de risque de chute ;

 3 fois plus de variations de vitesse et 2 fois plus d’excès de vitesse ;

 2,6 fois plus de variations de la position latérale ;

 2 fois plus de franchissements de lignes inappropriés avec une durée de déviation 3 fois plus longue ;

 Relation entre manque de sommeil et risque de micro-sommeils en situation de conduite. Alors que les épisodes de micro-sommeils (3-15 secondes) ne sont quasiment pas observés lors des sessions menées après une nuit normale, les motards privés de sommeil en subissent fréquemment (24 en moyenne sur autoroute après une privation de sommeil contre 0,6 après une nuit normale de sommeil). Ces épisodes de micro-sommeils coïncident d’ailleurs avec l’augmentation du nombre de franchissements de lignes et de chutes.

Par ailleurs, l’étude révèle que la fatigue liée à la conduite prolongée entraîne une multiplication des erreurs et ce dès 50 minutes de conduite.

Les résultats et la méthodologie de l’étude sont disponibles ici