World CleanUp Day 2021 : la Fondation VINCI Autoroutes se mobilise

Plus d’un Français sur cinq a déjà participé à une opération de nettoyage d’un espace public et près d’un sur deux est prêt à le faire.

Le World CleanUp Day est l’occasion de passer à l’action !
A l’occasion de la 4e édition du World CleanUp Day qui a lieu le 18 septembre prochain, la Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable apporte son soutien à cette initiative dont l’objectif est d’éliminer les déchets sauvages, de sensibiliser à leur impact sur l’environnement et de faire évoluer les comportements vers des pratiques plus responsables. Du jeudi 16 au mercredi 22 septembre, la Fondation rassemblera des collaborateurs de VINCI Autoroutes pour participer à plusieurs opérations de nettoyage d’espaces publics organisées en partenariat avec des associations et collectivités locales. Selon les résultats d’une enquête Ipsos[1] pour la Fondation VINCI Autoroutes publiés ce jour, une large majorité des Français (67%) a déjà participé à des opérations de nettoyage ou est prête à le faire. Le World CleanUp Day, par l’impulsion qu’il donne à ce mouvement collectif, est l’opportunité pour chacun de passer à l’action et de concrétiser un engagement citoyen.

 


Une journée de mobilisation collective pour une planète nettoyée de ses déchets…

Initiative lancée en 2008 en Estonie, le World CleanUp Day appelle citoyens, entreprises, écoles, collectivités et associations du monde entier à agir ensemble, le 18 septembre prochain, pour nettoyer notre environnement. Pour sa troisième édition en 2020, 139 000 personnes avaient participé à 4 000 CleanUp dans toute la France. Pour cette 4e édition, le World CleanUp Day se donne pour objectif de rassembler 3,5 millions de personnes, soit 5 % de la population française.

 

 

Pour Virginie Guérin, Présidente de l’association World CleanUp Day en France : « Le World CleanUp Day appartient à tous et chacun a le pouvoir d'agir. Qu'on soit un enfant, une personne en situation de handicap, un demandeur d'emploi, agent d'une collectivité, ou bien salarié, nous sommes tous des citoyens du monde. Agir localement partout dans le monde en même temps permet d'avoir un impact global. Dans la joie et la bonne humeur, en musique, en faisant du sport, pour 30 min ou 2h, peu importe, l'important c'est de participer pour toujours moins de blabla et plus d'action ! »

 

Les Français sont nombreux à désapprouver les comportements inciviques de leurs compatriotes vis-à-vis des déchets : 93 % pensent ainsi que ces derniers jettent des déchets dans la rue ou sur la route et, de façon unanime (95 %), considèrent que la présence de déchets sauvages nuit à l’image d’une ville, d’une région ou d’un pays. Face à ce constat, 67 % d’entre eux sont prêts à participer à des opérations de nettoyage des espaces publics. Ils sont ainsi 22% à avoir déjà participé à une opération de ce type et 45% à souhaiter le faire. 

Pour la 4e année consécutive, dans le prolongement de ses actions pour lutter contre les déchets sauvages qui se sont traduites cet été par la campagne Jettomanie[2] et l’opération #StopsMégots, la Fondation VINCI Autoroutes s’associe à cette grande mobilisation citoyenne. Entre le 16 et le 22 septembre, elle organise plusieurs opérations de nettoyage sur des espaces publics (situés hors du réseau VINCI Autoroutes) avec des collaborateurs de VINCI Autoroutes, des associations et/ou des collectivités locales (voir la liste des sites nettoyés et des partenaires locaux en page 3).

 

… qui contribue à une prise de conscience collective et à l’évolution des comportements

Pour Bernadette Moreau, Déléguée générale de la Fondation VINCI Autoroutes, « alors que plus d’1 Français sur 4 jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture[3] et plus d’1 fumeur sur 4 ses mégots, ces opérations de nettoyage présentent un double intérêt :  tout en nettoyant des sites dégradés, les participants constatent l’ampleur du fléau des déchets sauvages et prennent conscience de la nécessité d’adopter des comportements plus responsables pour préserver l’environnement ».

Reflet d’un engagement déjà fort ou d’une prise de conscience à l’occasion d’un CleanUp, les Français qui ont déjà participé à une opération de nettoyage portent une attention significative à la réduction de leurs propres déchets. Ainsi, ils sont nettement plus nombreux que l’ensemble des Français à acheter des produits en vrac (70 % vs. 55 % soit 15 points de plus), à acheter des produits réutilisables (89 % vs.77 % ; +12 points) ou à utiliser une gourde plutôt qu’une bouteille plastique ou une canette (91 % vs. 83 % ; +8 points).



[1] Enquête réalisée du 17 au 22 juin 2021, par internet auprès de 2 181 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgées de 16 à 75 ans.  

[2] Retrouvez la campagne « Jettomanie » ici

 

 

Image corporate