L’écrivain David Foenkinos, parrain de la 4e édition de l’opération « Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire »

Du 8 juillet au 13 août, la Fondation VINCI Autoroutes déploie sa quatrième édition de « Lire, c’est voyager ; Voyager, c’est lire » à destination des adultes et des enfants. Près de 25 000 livres vont être offerts aux voyageurs sur les aires du réseau VINCI Autoroutes.

David Foenkinos nous transmet le goût de la lecture

Les petits comme les grands pourront se plonger cet été dans les pages des ouvrages choisis par le parrain de l’opération Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire, qui succède dans ce rôle de passeur de lecture à Marie Desplechin, Erik Orsenna et Olivier Rolin. Les vacanciers pourront s’évader en découvrant par exemple la plume de Philip Roth, écrivain préféré de David Foenkinos avec Le Rabaissement, Martin Eden, roman de Jack London qui l’a bouleversé durant son adolescence, ou encore Le Discours de Fabrice Caro, un des auteurs français les plus drôles selon lui. La sélection s’adresse également aux plus jeunes avec La girafe, le pélican et moi, de Roald Dahl, ou La belle sauvage, roman fantasy pour les adolescents de Philip Pullman. Ainsi, au travers de ses notices de lectures personnelles pour chacun de ces livres, l’écrivain invite adultes et enfants à découvrir ces titres dans des bibliothèques à ciel ouvert sur les aires de VINCI Autoroutes.

Petits et grands auront l’occasion d’échanger et de partager avec David Foenkinos durant sa séance de dédicaces autour de sa sélection de livres, le 8 juillet sur l’aire de Limours-Janvry.

image
Francesca Mantovani - Editions Gallimard

Ecrivain et lauréat des prix Renaudot et Goncourt des lycées, David Foenkinos est un auteur international reconnu pour un grand nombre de ses œuvres telles que Le potentiel érotique de ma femme, Nos séparations, Les souvenirs, Je vais mieux, Vers la beauté, Deux sœurs, et Numéro deux. Ses romans sont traduits dans plus de quarante langues.

Nombreuses sont les adaptations cinématographiques de ces œuvres avec La délicatesse aux côtés de grands noms du cinéma tels qu’Audrey Tautou et François Damiens mais aussi Le mystère d’Henri Pick qui est sorti en 2016 avec Fabrice Luchini et Camille Cottin.

image

25 000 livres offerts pour une évasion littéraire

Partenaire de Folio Terre des livres, Partir en Livre, le CNL ainsi que Lire et faire lire, 25 000 exemplaires de la sélection de David Foenkinos seront offerts sur les 10 espaces lecture du réseau VINCI Autoroutes transformés pour l’occasion en bibliothèques ouvertes.

 

Cette opération a plusieurs objectifs :

  • Favoriser la découverte et le respect des autres par la lecture
  • Prévenir le risque de somnolence au volant en incitant les vacanciers à prolonger leur temps de pause durant leur long trajet
image
  • A10 - Aire de Limours-Janvry, les 8 et 9 juillet
  • A7 – Montélimar Ouest 
  • A89 – Aire de La Correze 
  • A8 – Aire de L’Arc (sur cette aire, pas de dispositif "Partir en livre")
  • A7 – Aire de Lançon de Provence 
  • A9 – Aire de Narbonne Vinassan Nord 
  • A62 – Aire d’Agen Portes d’Aquitaine 
  • A64 – Aire de Pyrénés 
  • A10 – Aire de Poitou-Charentes Nord 
  • A11 – Aire de Chartres Gasville 
  • A10 – Aire d’Orléans Saran 

 

image

Le pays des autres

C’est le premier tome d’une trilogie
autobiographique. Dans une langue à
la fois précise et poétique, Leïla Slimani
raconte l’arrivée de sa grand-mère
alsacienne dans le Maroc des années
1940. Par amour, Mathilde plonge dans
une vie complexe avec une force de
caractère qui fascine. Cette épopée intime
aux nombreux personnages est haletante.

image

Martin Eden

Resté intact en moi, ce livre m’a bouleversé
à l’adolescence. C’est un récit puissamment
romanesque : on suit les aventures de
ce personnage épris d’ailleurs, qui rêve de
devenir écrivain. Mais l’accomplissement
d’une ambition comprend toujours une part
sombre, et peut-être la perte de soi.
C’est sublime.

Les choses humaines

Les choses humaines" est le roman
par excellence de la complexité de notre
époque. On est happé par cette histoire
d’agression sexuelle, en suivant
les différents points de vue. Où est
la vérité ? Quelle est la part de la zone
grise ? Cette zone de confusion entre
le bien et le mal. C’est vertigineux.

image

La lenteur

Milan Kundera a changé ma vie quand j’ai
découvert « L’insoutenable légèreté de l’être »
à 16 ans. Son oeuvre mélange la puissance
du romanesque et la pensée philosophique.
« La lenteur » est un livre très personnel
où il raconte sa participation à un colloque
d’entomologistes, source d’aventures risibles.
Il y a toujours un savoureux goût
du grotesque chez Kundera.

image
image

Satori à Paris

C’est un texte autobiographique
du grand écrivain américain, qui est
venu en France en 1965 pour y retrouver
ses racines et l’origine de son nom.
Très connu pour son chef d’oeuvre
« Sur la route », on pourrait presque dire
qu’il s’agit ici de sa version parisienne
et bretonne ! « Satori » évoque
une illumination : un « éblouissement
de l’oeil »…

image

La disparition de Perek

Hervé Le Tellier, devenu célèbre grâce à
son Goncourt pour « L’anomalie », est un écrivain
qui aime jouer avec les mots et les registres
littéraires. Le titre même de ce livre en est
un exemple ! (Georges Perec a publié en 1969
un roman intitulé « La disparition »).
Il s’embarque ici dans un réjouissant polar
mené par son enquêteur surnommé Le poulpe.
Qui peut bien avoir tué Philippe Perek ?

La disparue

Depuis quelques années, Fabrice Caro,
dit Fabcaro, est sûrement l’auteur le plus
drôle en France. Je l’ai découvert par
sa bande dessinée « Zaï Zaï Zaï Zaï »,
véritable parodie du monde contemporain.
Le point de départ du « Discours » est simple :
le narrateur, qui vit une rupture douloureuse,
doit écrire un discours pour le mariage
de sa soeur. Absolument hilarant.

image

La famille Martin

Ce roman est un jeu. Un écrivain ne trouvant
pas d’intérêt à écrire décide de descendre
dans la rue et d’arrêter la première personne
sur laquelle il tombera. Et, quoi qu’il arrive,
cette personne sera le sujet de son roman !
Après tout, toute vie humaine pourrait
devenir un roman. Il rencontre ainsi Madeleine,
puis toute sa famille, et se laisse embarquer
dans leurs aventures…

image
image

Sur les chemins noirs

C’est magnifique de voir à quel point
Sylvain Tesson est devenu une personnalité
admirée et représentative d’un rapport
merveilleux à l’aventure. Cet ouvrage raconte
comment, après son terrible accident, il tient
la promesse qu’il s’était faite de traverser
la France à pied. À la fois un hommage
aux recoins du territoire et un plaidoyer
pour la beauté et la culture.

image

Au bonheur des ogres

C’est le premier tome de la saga
Malaussène, une chronique familiale
poétique et drôle. Le héros Benjamin
Malaussène exerce la profession de… bouc
émissaire ! Chaque fois qu’un client se plaint
dans le grand magasin qui l’emploie,
Benjamin prend la faute sur lui pour
apaiser tout le monde. C’est irrésistible.

image

Le livre de ma mère

La langue d’Albert Cohen est un enchantement.
Il faut lire « Belle du Seigneur » et les aventures
de Solal. Mais ce court texte très personnel est
un hommage à sa mère. Une déclaration qui
touche au coeur, et propulse dans la nécessité
de faire attention à ne pas avoir de regrets.
C’est un roman d’amour dont on ne sort
pas indemne.

image

Le rabaissement

Philip Roth est mon écrivain préféré. Il alterne de grands livres sur l’histoire américaine avec des romans plus intimes sur le corps, la sexualité, le rapport au temps. Ce roman fait partie de cette seconde catégorie. L’histoire d’un acteur vieillissant, n’ayant plus goût à rien, et qui va revivre grâce à une rencontre. Il y a peut-être encore un avenir pour le désir

La girafe, le pélican et moi

Auteur de « Charlie et la chocolaterie »,
Roald Dahl est sûrement l’un des auteurs
jeunesse les plus connus. Ce court roman
est une nouvelle aventure poétique
et rocambolesque.
Le jeune Billy et différents animaux plutôt
étranges forment une équipe de laveurs de
carreaux. Leur mission : laver les 677 vitres
d’un château. Rien ne se passera comme
prévu bien sûr.

image

La belle sauvage

Premier tome d’une série au titre
merveilleux « La trilogie de la poussière »,
ce roman fantasy, à conseiller notamment
aux ados, est l’histoire d’un jeune garçon
de 11 ans qui voit passer dans l’auberge
de ses parents toutes sortes de visiteurs.
Mais une menace plane, et il doit fuir…

image