« Je les vois, je ralentis, je change de voie »

Déjà 49 heurts de véhicules d’intervention sur le réseau VINCI Autoroutes en 2022.
#QuandAllezVousPercuter ?

Un clip de sensibilisation choc au service d’une conduite plus responsable

Malgré les multiples campagnes de sensibilisation rappelant l’importance du respect du corridor de sécurité à l’approche des véhicules en intervention sur autoroute (patrouilleurs, dépanneurs, SAMU, gendarmes), quatre agents et un gendarme ont trouvé la mort en intervention depuis le début de l’année sur l’ensemble du réseau routier et autoroutier français. Au total, à fin octobre, sur l’ensemble des autoroutes, les accidents impliquant des personnels intervenant sur autoroutes sont en hausse de 44% par rapport à l’an dernier à la même période (147 à fin octobre 2022 vs. 102 à fin octobre 2021).

Face à ce constat alarmant, dans le prolongement de la campagne de sensibilisation « Quand allez-vous percuter ? », lancée cet été, VINCI Autoroutes et la Fondation VINCI Autoroutes diffusent ce mercredi 2 novembre un clip de sensibilisation choc visant à réveiller les consciences et rappeler une règle simple, dite du « corridor de sécurité », à mettre en oeuvre par tous les conducteurs : « Je les vois, je ralentis, je change de voie ».

Patrouilleurs, agents autoroutiers, dépanneurs, gendarmes… tous interviennent régulièrement sur le réseau autoroutier auprès de conducteurs en difficulté, pour leur porter assistance. Au-delà de la protection directe des voyageurs, ces « anges gardiens de l’autoroute » oeuvrent au quotidien, 24h/24 et 7j/7, pour prévenir les accidents : surveillance et entretien du domaine autoroutier, ramassage des objets sur les voies, protection en cas de congestion…, ils sont un maillon essentiel de la sécurité de tous et contribuent activement à faire de l’autoroute un réseau 5 fois plus sûr que toute autre infrastructure routière.

 

La sécurité des agents est souvent mise en péril

Or, leur sécurité est toujours trop souvent mise en péril ! Alors que quatre nouveaux heurts ont eu lieux en seulement 48 heures, les 18 et 19 octobre dernier, portant à 49 le nombre de véhicules d’intervention heurtés en 2022 sur le réseau VINCI Autoroutes, c’est cette année encore un fourgon par semaine en moyenne qui est ainsi percuté au cours d’une intervention, le plus souvent sur une section offrant de bonnes conditions de visibilité, et alors même que les dispositifs de signalisation sont activés (gyrophares, flèches lumineuses sur le toit…).
Formés et entrainés, les personnels intervenant sur autoroutes interviennent dans le cadre de procédures strictes, éprouvées, et maintes fois répétées. Le seul paramètre qu’ils ne maîtrisent pas est le comportement des autres conducteurs. Or, dans plus de trois accidents sur cinq touchant le personnel en intervention, l’inattention et la somnolence des conducteurs est en cause3, ce qui rend de fait impossible le respect du corridor de sécurité, établi pour assurer aux agents une zone d’intervention sécurisée.

 

Depuis le début de l’année 2022, quatre agents et un gendarme ont ainsi trouvé la mort sur le réseau routier et autoroutier français dans le cadre d’une intervention.

 

Face à cette réalité intolérable, VINCI Autoroutes et la Fondation VINCI Autoroutes ont souhaité diffuser, à l’occasion des vacances de la Toussaint et alors qu’un 49ème véhicule d’intervention a été percuté le 19 octobre dernier, un clip de sensibilisation choc pensé pour interpeller une majorité d’automobilistes avec un message clair : « Je les vois, je ralentis, je change de voie. »

 

Réveiller les consciences

Ce spot de sensibilisation, dont l’objectif est de réveiller les consciences et d’appeler l’ensemble des conducteurs à garder les yeux grand ouverts sur la route, sera diffusé sur les réseaux sociaux, à travers les comptes de VINCI Autoroutes et de la Fondation VINCI Autoroutes, dès le mercredi 2 novembre : Lien vers le film

image
image
image

Découvrez le clip "Quand allez-vous percuter ?"

Fondation VINCI Autoroutes

Somnolence, inattention, distraction, non-respect des distances et du corridor de sécurité : des comportements dangereux qui malheureusement perdurent

Depuis le 1er janvier 2022, 147 accidents impliquant des personnels intervenant sur autoroutes ont été recensés sur l’ensemble du réseau autoroutier concédé, soit une hausse de 45% par rapport à l’an dernier à la même période. Dans 3 cas sur 5, ces accidents ont pour origine la somnolence ou l’inattention du conducteur impliqué, deux facteurs malheureusement encore trop souvent admis par les conducteurs français, comme le souligne le Baromètre de la conduite responsable réalisé depuis plus de 10 ans par la Fondation VINCI Autoroutes.
3 Bilan sécurité du personnel en intervention sur autoroutes concédées 2020 - ASFA

Les chiffres de la dernière édition de ce baromètre, publiée en mai dernier4, sont sans appel sur ce point et montrent clairement un manque de vigilance au volant, qu’il soit conscient ou inconscient :

  • 84% des conducteurs français admettent qu’il leur arrive de quitter la route du regard plus de 2 secondes, ce qui, à 130 km/h, équivaut à une distance parcourue « à l’aveugle » de 72 mètres au minimum ;
  • 74% reconnaissent utiliser leur smartphone au volant, tous usages confondus ;
  • 71% des conducteurs français ne respectent pas les distances de sécurité - condition pourtant indispensable pour préserver une bonne visibilité et se laisser le temps de réagir en cas d’événement sur la route ;
  • 57% oublient de ralentir à l’approche d’une zone de travaux ;
  • 28%, soit plus d’1 conducteur sur 4, reconnaissent avoir déjà empiété sur la bande d’arrêt d’urgence ou sur le bas-côté de la route à cause d’un moment d’inattention ou d’assoupissement.

A ces comportements dangereux s’ajoute le non-respect de la règle du corridor de sécurité, malgré son inscription au Code de la route depuis septembre 2018. Sur ce point, si l’on constate une très légère amélioration de la connaissance de la règle – ils sont désormais 80% des conducteurs français à la connaître - 67% d’entre eux disent toutefois ne pas l’appliquer systématiquement. Ces chiffres traduisent l’insuffisante perception, par ces derniers, du danger qu’ils représentent pour les personnels intervenant sur les voies.

De nouveaux panneaux pédagogiques déployés le long du réseau VINCI Autoroutes

Afin de renforcer la lutte contre les heurts de fourgon, le ministère des Transports a publié, le 5 avril 2022, un arrêté relatif à « l’expérimentation d’une signalisation routière d’information relative à la règle du corridor de sécurité à appliquer en cas de présence d’un véhicule immobilisé ou circulant à faible allure sur la bande d’arrêt d’urgence en faisant l’usage de ses feux de détresse ou de ses feux spéciaux ».

Cette expérimentation porte sur le déploiement, le long des axes autoroutiers, d’un ensemble de 3 panneaux indissociables, espacés de 300 mètres, décrivant successivement les trois étapes nécessaires au bon respect de la règle du corridor de sécurité.

VINCI Autoroutes a d’ores et déjà déployé ce triptyque pédagogique en 7 points de son réseau, sur des axes particulièrement fréquentés :

  • A7, à hauteur de Sénas, en direction de Lyon, et de Vienne, en direction de Marseille ;
  • A8, après la bifurcation A8/A52, en direction de Nice ;
  • A10, après la barrière de Virsac, en direction de Paris ;
  • A11, après l’échangeur d’Ablis en direction de Chartres ;
  • A62, après la barrière de St Selve, en direction de Toulouse ;
  • A63, après l’échangeur de Ondres, en direction de Bayonne.

A l’image du dispositif mis en place il y a quelques années sur les autoroutes pour promouvoir le respect des distances de sécurité, ces trois panneaux ont pour objectif de rappeler la règle du corridor

image
image
image